factoryEUR

 

L’Economie de Saint-Joseph


 Sur le plan des activités marchandes et industrielles, la ville de Saint-Joseph se caractérise par la faiblesse historique de son tissu économique, due, d’une part à sa localisation en dehors de l’axe de développement Schœlcher-Fort de France-Lamentin, d’autre part, à un intérêt jugé trop limité par les entreprises.

Il suffit pour s’en convaincre de constater les difficultés de commercialisation de la zone d’activités de Choco Choisy, tant son attractivité ne semble pas encore répondre aux besoins immédiats des entreprises.

Ainsi, dans cette économie Martiniquaise à la langueur sans fin, il revient à la ville de Saint-Joseph de réfléchir aux voies et moyens les plus adaptés pour relancer son attractivité.

A l’instar de nombre de communes du Centre et du Nord, elle connaît un appauvrissement préoccupant de ses activités économiques, nourri par une montée de la délinquance, renforçant le sentiment d’insécurité de la population, voire d’abandon.

Consciente des handicaps auxquels elle doit faire face, la municipalité Joséphine est également décidée à tout mettre en œuvre pour promouvoir les atouts du territoire communal.

Pour ce faire, et s’appuyant sur la Communauté d’Agglomération du Centre de la Martinique à laquelle elle appartient, la ville de Saint-Joseph entend promouvoir le tourisme rural auquel son territoire offre de réelles perspectives de développement.

En accord avec les différents acteurs, elle veut encourager le développement des gîtes et des tables d’hôtes, susceptibles de procurer des activités rémunératrices aux familles, grâce notamment à la professionnalisation des acteurs de terrains et à la mise à niveau des structures d’accueil.

Corollaire du développement touristique, l’artisanat devra se structurer, se diversifier et enrichir son offre pour accompagner une politique touristique résolument volontariste.

La même attention devra être accordée à l’agriculture durable, sans pesticides ni intrants de l’agriculture productiviste, pour une clientèle en quête d’authenticité et de découverte.

Enfin, il reviendra aux acteurs publics : Intercommunalité, Commune et Collectivité Territoriale de Martinique de penser et d’aménager les cadres de vie, de mettre en place les équipements nécessaires au secteur touristique, d’organiser les transports sans lesquels il n’y a pas de développement économique possible, d’anticiper et d’accompagner les publics concernés en terme de formation et de savoirs-être, d’animer l’activité économique à travers des foires, des spectacles culturels, des concours culinaires, des rallyes découverte, etc..

  • Téléhonez au 0596 57 60 06